Psychothérapie brève

psychothérapeuteLa psychothérapie s’adresse à toute personne qui traverse une situation de crise, liée à un évènement ou à un mal-être existentiel, ou bien qui aspire à un meilleur accomplissement de soi. Cette démarche vous aide à résoudre des symptômes psychologiques en complément d’autres approches de santé.

C’est avant tout la possibilité de se confier et de recevoir une écoute compétente. Le praticien vous aide à trouver les mots, à donner un sens à ce que vous éprouvez, hors de tout jugement. Il vous guide vers une plus grande conscience de vous-même et de votre environnement social.

Ma pratique s’inscrit dans le courant des psychothérapies dites de troisième génération, qui regroupent des techniques empruntées à la psychologie cognitive et comportementale, enrichies de l’intégration des émotions et de la relation au corps. Leur efficacité, notamment sur les troubles réputés difficiles, a fait l’objet de nombreux travaux scientifiques.

Cette approche peut vous permettre un retour assez rapide à un fonctionnement sain, sans avoir à vous replonger dans votre passé. Elle part du principe que nous savons faire mais que nous avons oublié comment, parce que notre vécu nous a fait prendre certains mauvais plis. Vous apprenez à repérer les blocages émotionnels et les schémas de pensée dysfonctionnels pour les remplacer par une vision réaliste et positive de la vie.

Je reçois une clientèle adulte principalement dans les domaines suivants :
• Les troubles du comportement alimentaires et de la perception de soi : anorexie, boulimie, hyperphagie, obésité, surpoids.
• Les pathologies du stress : états dépressifs, burn-out, anxiété, peurs et phobies, perturbations émotionnelles, manque de confiance incapacitant.
• Le développement personnel : sentiment de frustration face à la vie, impression de ne pas avancer, de pouvoir faire mieux, quête de sens.

Le déroulement d’une thérapie est unique à chaque personne. En général, quelques séances suffisent à résoudre un problème immédiat. Lorsqu’il s’agit de faire évoluer la structure de personnalité, elle peut s’étaler sur 6 à 12 mois, à raison de séances bimensuelles. Une thérapie brève ne prétend pas guérir des pathologies psychiatriques. Elle peut en soulager les symptômes et améliorer la réceptivité au traitement médico-psychologique de fond.